Le Monde a travers les timbres

Un voyage dans une collection de timbres

Ramadan Kareem: Palestine 2011

En 2011, la Palestine a émis une série de quatre timbres et deux feuillets pour célébrer le mois du Ramadan. Les timbres portent la mention «Ramadan Kareem», qui pourrait se traduire par «Ramdan est généreux».

Le Ramadan est célébré comme le mois au cours duquel le prophète Mahomet a reçu de Dieu les premières révélations de ce qui est devenu le Coran, le livre saint pour les musulmans. Il est considéré comme un mois de jeûne, d’introspection et de prière pour les musulmans.

Ramadan Kareem, 50 fils: Palestine 2011
Ramadan Kareem, 50 fils: Palestine 2011

Le Ramadan est le 9ème mois du calendrier islamique lunaire. Ce mois pourrait être de 29 ou 30 jours selon le moment où la nouvelle lune est visible. Pendant ce mois, les musulmans s’abstiennent de manger, de boire, de fumer et de pratiquer des relations sexuelles de l’aube au coucher du soleil. Ils sont également censés éviter les pensées impures et les mauvais comportements. Le mois se termine par une fête de trois jours appelée Eid-Al-Fitr. Le jeûne du mois de Ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam.

Ramadan Kareem, 100 fils: Palestine 2011
Ramadan Kareem, 100 fils: Palestine 2011

Comme l’année lunaire est 11 jours plus courte que l’année solaire, le mois du ramadan se produit à une date grégorienne différente chaque année. En raison de la variation de date, le mois de jeûne se produira au fil du temps en toutes saisons.

Ramadan Kareem, 500 fils: Palestine 2011
Ramadan Kareem, 500 fils: Palestine 2011

Selon la saison à laquelle arrive le mois de Ramadan et la position géographique, la durée du jeûne sera plus ou moins longue. De plus, le niveau de température et les conditions météorologiques rendront le jeûne plus facile ou plus difficile.

Ramadan Kareem, 250 fils: Palestine 2011
Ramadan Kareem, 250 fils: Palestine 2011
Selon les règles islamiques, le jeûne est une obligation pour tous les musulmans qui ont atteint la puberté et sont en bonne santé. Les malades et les personnes âgées, ainsi que les voyageurs, les femmes enceintes et celles qui allaitent sont exemptés. Dans certains cas, ils sont censés compenser les jours de jeûne manqués dans le futur ou aider à nourrir les pauvres s’ils sont en permanence incapables de jeûner pour des problèmes de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.