Le Monde a travers les timbres

Un voyage dans une collection de timbres

Un Siècle De L’Ecole De Médecine Du Caire: 1928

Ces timbres, émis en 1928, commémorent le Centenaire de l’Ecole de Médecine du Caire. Les timbres commémorent également le Congrès international des maladies tropicales tenu au Caire la même année.

L’école de médecine du Caire a été créée en 1828 sous le règne de Muhammad Ali Pacha, gouverneur ottoman d’Égypte de 1804 à 1849. Cette école a été la première école de médecine moderne à être créée en Égypte et dans le monde arabe..

Création de l’École de médecine

Stamp with Mohammad Ali Pasha - YT 135
 Timbre portant le portrait de Muhammad Ali Pacha (1769-1849)- YT 135

Muhammad Ali Pacha (1769 – 1849) qui accordait une grande importance à la science et à l’éducation est considéré comme le fondateur de l’Égypte moderne. Afin de moderniser l’Etat égyptien, il a envoyé des missions éducatives en Europe et notamment en France. Il a également engagé des scientifiques et des universitaires européens pour travailler en Égypte dans divers domaines.

Pour créer l’école de médecine, Muhammad Ali Pacha a embauché un célèbre médecin français Docteur Antoine Clot (Clot Bey) en 1827. Le médecin français a été chargé de créer l’école et d’embaucher le personnel académique. L’école a reçu ses premiers élèves en 1828 et la première promotion a obtenu son diplôme en 1832.

Agrandissement de l’école

Peu de temps après la création de l’école de médecine, la première école de pharmacie a été ouverte en 1830, suivie d’une école de sages-femmes en 1831.

Progressivement, l’école a embauché plus d’une vingtaine de médecins venus d’Espagne, d’Italie, de Bavière en plus de la France. Un groupe de 12 parmi les meilleurs diplômés ont été envoyés en France pour poursuivre leurs études. Progressivement des médecins égyptiens ont rejoint le corps académique.

Stamps showing an ancient Egyptian doctor
Timbre représentant un médecin de l’époque pharaonique- YT 134

L’école a d’abord été construite dans un camp militaire au nord du Caire nommé « Abu Zaabal ». En 1837, l’école a été transférée à Qasr El-Eyni, un ancien palais construit en 1466 au centre de la ville.

Traduction de manuels médicaux

L’école de médecine égyptienne a joué un rôle important dans la traduction des livres de médecine moderne du français vers l’arabe.

A sa création, l’école utilisait des manuels de français. Le fondateur de l’école, le docteur Clout Bey était d’avis que l’enseignement devrait être en arabe. Il considérait que l’enseignement dans une langue étrangère « n’en tire pas le bénéfice souhaité, ni n’entraîne la localisation des connaissances ou la généralisation de leurs bénéfices ».

L’école a décidé de traduire les manuels du français vers l’arabe mais n’a pas pu trouver de traducteur compétent, à l’exception d’un Syrien de la famille Anhouri, qui ne connaissait que l’italien. Alors l’école lui a d’abord traduit les livres français en italien, puis il les a traduits de l’italien vers son pauvre arabe. Un érudit d’Al-Azhar, Sheikh Muhammad Al-Hawari, et une équipe de collaborateurs ont été chargés de corriger et d’affiner la traduction.

Papyrus de medecine de l'ancienne Egypte
Papyrus de médecine de l’ancienne Egypte

Le nombre de livres traduits était de cinquante-deux. Parmi ces livres, Clot Bey a compilé le livre « L’expression en anatomie », imprimé en 1833, et le livre de chirurgie intitulé « Mablagh al-Barah fi ‘ilm al-jarrah » traduit par al-Anhouri et imprimé en 1935, et « À propos de l’anatomie pathologique » traduit par al-Nabarawi et d’autres livres de médecine, de botanique ou de pharmacologie.

L’école de médecine et l’hôpital Kasr Al-Ainy ont été rattachés à l’université égyptienne en 1925.

Référence catalogue : Yvert & Tellier 134-135

_______________
Total Page Visits: 134

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.