Le Monde a travers les timbres

Un voyage dans une collection de timbres

Algrerie 1963 – 1ere constitution

Moins d’un an après l’indépendance, le président Ahmed bin Bella (1916-2012) a proposé un texte pour une constitution pour la République d’Algérie sur les délégués du Front de libération nationale réuni le 31 juillet – juillet 1963, il a été adopté après discussion puis présenté à un référendum populaire, où il a été approuvé par une écrasante majorité le 8 septembre 1963 comme première Une constitution pour la République algérienne naissante. 

La Constitution de 1963 consacre les droits de l’homme, l’égalité entre les citoyens, le rejet de toutes les formes de discrimination, la liberté d’expression, de réunion, de croyance et l’enseignement obligatoire et gratuit. D’autre part, il a empêché le pluralisme politique et a consacré le Front de libération nationale en tant que parti unique, ce qui a créé un certain nombre de différences avec les pôles du mouvement national qui avaient l’intention de créer des partis d’opposition.

La constitution a continué de fonctionner depuis la date de son adoption jusqu’à son bouleversement après le coup d’État dirigé par le ministre de la Défense de l’époque, Houari Boumediene, en juin 1965, qui a renversé le président Ben Bella et l’a envoyé dans une prison de 15 ans.

Ce timbre a été émis en octobre 1963.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.