Le Monde a travers les timbres

Un voyage dans une collection de timbres

Paysages et monuments de l’Emirat de Sharjah 1964

En 1964, l’émirat de Sharjah a émis une série de 6 timbres représentant les principaux paysages et monuments de l’émirat.

1- Port et ville de Khorfakkan

Sharjah 1964 - Khor Fakkan
Charjah 1964 – Khorfakkan

Khor Fakkan est une ville et un port important donnat sur le golfe d’Oman, à l’extrême est des Émirats arabes unis. La ville est célèbre pour ses belles plages de sable et le paysage que forme les montagnes qui l’entourent . Le port de Khorfakkan est d’une importance stratégique car il est situé directement sur le golfe d’Oman. Grâce à cet emplacement, il n’est affecté par un eventuel problème de navigation dans le détroit d’Ormuz.

2- Un camp bédouin de la tribu Beni Qatab

Sharjah 1964 - Beni Qatab bedouin camp
Sharjah 1964 – Camp bédouin de Beni Qatab

Le deuxième timbre montre un camp bédouin de la tribu Beni Qatab près de l’oasis d’Al Dhaid au centre de l’émirat de Sharjah. Les membres de la tribu Beni Qatab vivent entre l’Emirat de Sharjah et le Sultanat d’Oman.

 3- L’Oasis d’Al Dhaid

Sharjah 1964 - Oasis of Dhaid
Sharjah 1964 – Oasis d’Al Dhaid

L’Oasis d’Al Dhaid est situé au centre de l’émirat de Sharjah, à environ 50 Km à l’est de la ville de Sharjah. L’oasis est célèbre pour ses terres fertiles et son eau abondante, et il est considéré comme l’un des centres agricoles les plus importants des Émirats arabes unis. L’oasis est célèbre pour la culture et l’exportation de fraises. Autrefois, l’oasis servait de résidence d’été pour échapper à la forte humidité des villes côtières.

4- Le fort de Kalba

Sharjah 1964 - Catsle of Kalba
Sharjah 1964 – Fort de Kalba

Le fort de Kalba est une fortification défensive située sur la côte est des Émirats arabes unis, au sud de la ville de Khor Fakkan. Le fort est situé dans la ville de Kalba et surplombe son port. Il a été construit en 1745 sur les ruines d’un ancien fort portugais du XVIIe siècle.

 5- Rue de Sharjah avec une tour de vent

Sharjah 1964 - Sharjah Street

Sharjah 1964 – Une rue de Sharjah avec un attrape-vent

Le cinquième timbre de la série montre une rue de Sharjah avec une tour de vent ou un attrape-vent. Les attrape-vent sont un élément de l’architecture traditionnelle aux Émirats arabes unis, et sont appelées localement Barjeel. Les Barajeel sont des tours de grande hauteur situées en général au dessus de la piece principale de la demeure. leur fonction est de capter la brise fraîche qui règne à un niveau supérieur au-dessus du niveau des maisons et de la diriger vers l’interieur des bâtiments afin de refroidir l’air. Les attrape-vent sont en effet des climatiseurs traditionnels.

6- Fort de Sharjah

Sharjah 1964 - Sharjah fortress
Sharjah 1964 – Fort de Sharjah

Le sixième timbre porte l’image du fort de Sharjah. C’est un bâtiment carré de deux étages avec une grande cour intérieure et contient trois tours défensives. Le fort est situé au centre de Sharjah, non loin de son port. Le fort était le siège de la famille régnante Al Qasimi et le siège du gouvernement à Sharjah.

Le fort a été construit à l’origine en 1823 par le souverain de Sharjah, le cheikh Sultan bin Saqr Al Qasimi. En 1969, le souverain de l’époque, le cheikh Khalid bin Muhammad Al Qasimi, a ordonné la démolition du château. Son frère, le dirigeant actuel, le cheikh Sultan bin Muhammad Al Qasimi, est intervenu à l’époque pour arrêter la démolition, mais il était trop tard. La démolition a été arrêtée après que la majeure partie de la forteresse, à l’exception d’une tour (la tour Piston) ait été démolie.

En 1969, le cheikh Sultan bin Muhammad Al Qasimi a pris les dimensions du fort en mesurant les fondations restantes. Il a également  sauvé de nombreux objets et  installations du site de  la démolition, telles que les portes du fort. Cela lui a permis d’ordonner la reconstruction du fort en 1996. Le fort a été transformé en musée de l’histoire moderne de l’émirat de Sharjah et de sa famille régnante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.