Le Monde a travers les timbres

Un voyage dans une collection de timbres

Massacre de Sabra et Chatila : Timbres de Jordanie 1983

En septembre 1982, des milices libanaises alliées à l’armée israélienne commettent le massacre des camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila a Beyrouth, tuant environ 3000 civils. Le massacre a été perpétré du 16 au 18 septembre 1982.

L’invasion israélienne du Liban en 1982

En juin 1982, l’armée israélienne, qui occupait déjà une partie du sud du Liban, a lancé une vaste invasion du Liban. Les troupes israéliennes ont progressé sous la féroce résistance des combattants palestiniens et libanais. L’armée israélienne a réussi à assiéger la partie ouest de la capitale, Beyrouth, qui abritait la direction de l’Organisation de libération de la Palestine.

Massacre of Sabra & Shatila 1
Massacre de Sabra et Chatila – Jordanie – YT – 1092

Le siège de Beyrouth 

La résistance héroïque des combattants de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et du mouvement national libanais a empêché les troupes israéliennes d’entrer dans l’ouest de Beyrouth. Pendant sept semaines, Israël a bombardé la ville par voie maritime, aérienne et terrestre, coupant l’approvisionnement en nourriture, en eau et en électricité, et occupant l’aéroport et certaines de ses banlieues sud, mais sans atteindre aucun objectif majeur.

Massacre of Sabra & Shatila 2
Massacre de Sabra et Chatila – Jordanie – YT – 1093

L’accord de cessez-le-feu

Après cette longue résistance de Beyrouth assiégée, le diplomate américain Philip Habib a entamé une médiation. La négociation a conduit à un accord en vertu duquel Israël s’est engagé à retirer ses troupes de Beyrouth et à ne jamais entrer dans la ville et l’Organisation de libération de la Palestine et ses combattants quitteraient Beyrouth. L’accord avait confié la responsabilité à une force multinationale dirigée par les États-Unis de garantir la sécurité des civils Palestiniens et libanais dans Beyrouth .

Massacre of Sabra & Shatila 3
Massacre de Sabra et Chatila – Jordanie – YT – 1094

Le 21 août, 350 parachutistes français sont arrivés à Beyrouth, suivis de 800 autres Marines américains et casques bleus internationaux et 400 soldats italiens pour superviser le départ de l’OLP, d’abord par bateau puis par terre, vers la Tunisie, le Yémen, la Jordanie et la Syrie. 

Le départ des combattants palestiniens a commencé le 26 août et a culminé avec le départ du leader palestinien historique Yasser Arafat le 30 août 1982.

Massacre of Sabra & Shatila 4

Massacre de Sabra et Chatila – Jordanie – YT – 1095

Le massacre de Sabra et Chatila 

Après le départ des combattants palestiniens, la force internationale a décidé subitement de se retirer de Beyrouth le 13 septembre, laissant les civils sans protection.

Deux jours plus tard, l’armée israélienne est entrée dans la partie ouest de Beyrouth et a assiégé les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila. L’armée israélienne a fait entrer un certain nombre de ses milices alliées dans les camps de réfugiés palestiniens, prétendant les nettoyer des combattants.

Massacre of Sabra & Shatila 5
Massacre de Sabra et Chatila – Jordanie – YT – 1096

Les milices alliées à l’armée israélienne ont commencé à tuer systématiquement tous les résidents des camps, dans les rues des camps et à l’intérieur de leurs maisons. L’armée israélienne postionnée aux abords des camps a empêché les civils fuyant le massacre de quitter les camps. Le massacre s’est déroulé pendant trois jours et trois nuits, sous le siège et la surveillance de l’armée israélienne qui fournissait l’éclairage à travers des bombes eclairantes. Un nombre indéterminé de victimes ont été enterrés dans des fosses communes à l’intérieur et aux abords des camps.

Le nombre de victimes du massacre

Il existe plusieurs rapports indiquant le nombre de martyrs dans le massacre, mais ils présentent un écart important dans le nombre de victimes. La commission d’enquête israélienne dirigée par Yitzhak Kahan a conclu dans son rapport final de sources libanaises et israéliennes que le nombre de morts se situait entre 700 et 800 personnes. Mais le journaliste britannique Robert Fisk a rapporté qu’un des officiers de la milice maronite, qui a refusé de révéler son identité, a déclaré que les membres de la milice ont tué 2 000 Palestiniens. Quant au journaliste franco-israélien Amnon Kapeliouk, il a déclaré dans un livre publié sur le massacre que la Croix-Rouge a collecté 3000 corps, tandis que les miliciens ont collecté 2000 corps supplémentaires, ce qui indique qu’au moins 3000 personnes ont été tuées dans le massacre.

L’enquête officielle israélienne a conclu que le ministre israélien de la Défense Ariel Sharon porte une « responsabilité personnelle » dans le massacre de Sabra et Chatila et a recommandé son renvoi de son poste de ministre de la Défense. L’évidente complicité de Sharon dans le massacre lui a valu d’être appelé le « boucher de Beyrouth » parmi les Arabes. Jusqu’à aujourd’hui, aucun des responsables et participants à ce massacre n’a été poursuivi en justice.

Massacre of Sabra & Shatila 6
Massacre de Sabra et Chatila – Jordanie – YT – BF – 35

La série de timbres :

Cette série de timbres a été émise par le Royaume hachémite de Jordanie en 1983. Les timbres portent de vraies images du massacre qui ont été publiées dans la presse à l’époque. L’ensemble est composé de 5 timbres avec des valeurs faciales de 10, 25, 40, 50 et 100 fils, et d’un feuillet de taille plus grande avec une valeur faciale de 100 fils.

Référence catalogue : Yvert & Tellier 492 – 496 et BF – 35

_______________
Total Page Visits: 558

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.