Le Monde a travers les timbres

Un voyage dans une collection de timbres

Nizar Qabbani, le poète Arabe de l’amour :2005

En 2005, la poste syrienne a émis une série de trois timbres ayant pour thème les écrivains syriens contemporains. Ce timbre représente le poète syrien Nizar Qabbani (1923-1998), l’un des poètes arabes les plus célèbres du XXe siècle.

Enfance et Education

Nizar Tawfiq Kabbani est né en 1923 dans le quartier du Minaret Al-Shahem, l’un des vieux quartiers de Damas, dans une famille arabe damascène ayant une longue tradition dans le monde de la culture. Son grand-père Abu Khalil al-Kabbani (1833-1903) est considéré comme l’une des personnes importantes en Syrie. Il était le pionnier du théâtre musical arabe et le premier à établir un théâtre arabe au XIXe siècle à Damas.

The poet Nizar Qabbani : Syria 2005
The poet Nizar Qabbani : Syria 2005

Grâce à l’éducation de Nizar Kabbani dans une famille de culture et de littérature, ses premières inclinaisons artistiques sont apparues très tôt. Dans son enfance, il s’est orienté vers le dessin et les couleurs, puis il s’est tourné vers la calligraphie arabe et a étudié auprès d’un calligraphe professionnel. Plus tard, sa passion s’est déplacée vers la musique, qu’il a appris à composer et à jouer sur le luth. finalement il s’est orienté vers la poésie, et a commencé à mémoriser les poèmes de poètes arabes classiques comme Omar Ibn Abi Rabia, Jamil Buthaina, Tarfa bin Al-Abd et Qais bin Al-Malouh. Nizar Kabbani  a aussi été un élève du poète Khalil Mardam Bey, qui lui a enseigné les bases de la grammaire et de la morphologie arabes, et de là a commencé sa relation avec la poésie avant de rejoindre l’université.

Éducation et carrière diplomatique

Au début, le poète syrien Nizar Qabbani a étudié dans les écoles de Damas et a obtenu son baccalauréat à l’École nationale supérieure des sciences. Il a ensuite rejoint la faculté de droit de l’Université syrienne et a obtenu son diplôme en 1945. En fait, il a commencé à écrire de la poésie à l’âge de 16 ans, lorsqu’il a écrit un poème sur la nostalgie du pays lors d’un voyage scolaire en Italie.

ِِAprès avoir obtenu son diplôme, il a travaillé dans le corps diplomatique du ministère syrien des Affaires étrangères et a été nommé dans les ambassades syriennes à l’étranger. Dans son travail diplomatique, il a voyagé entre de nombreuses capitales, dont Le Caire, Londres, Pékin, Ankara et Madrid, jusqu’à ce qu’il s’installe à Beyrouth. Plus tard, Nizar Qabbani a démissionné du ministère des Affaires étrangères en 1966 et s’est consacré à la poésie à Beyrouth, où il a créé une maison d’édition privée sous le nom de « Nizar Qabbani Publications ».

Carrière littéraire du poète syrien Nizar Qabbani

Le poète syrien Nizar Qabbani était l’un des plus grands poètes arabes du XXème siecle. Il s’est distingué par la poésie romantique et amoureuse. Il écrit sur la condition féminine, la sexualité, sujet tabou dans le monde arabe de l’époque, et la guerre.

Excerpt from a love poem by Qabbani
Extrait d’un poème d’amour de Qabbani

Son premier recueil de poèmes, « La brune m’a ditrown lady Said to Me », publié en 1944 pendant ses études universitaires, a suscité la controverse dans les cercles pédagogiques de l’université. Plus tard, au cours de sa carrière diplomatique au milieu des années 50, son poème « Pain, haschisch et lune » a provoqué une violente tempête qui a atteint le Parlement, où il y a eu des demandes d’expulsion du ministère des Affaires étrangères et de renvoi du travail diplomatique.

De l’amour à la politique 

La défaite de 1967 a fait passer la poésie de Nizar Qabbani des thèmes de l’amour aux thèmes de la politique et de la résistance. Le poème  » Marges sur le livre d’une défaite » était une critique sévère des lacunes des régimes arabes, ce qui a provoqué la colère et l’a empêché d’entrer dans plusieurs pays arabes.

Puis, en 1974, Nizar écrivit son célèbre poème « Incruster d’or sur une épée de Damas », dans lequel il déclare son amour de Damas, et exprime sa fierté de la victoire d’octobre 1973. Indéniablement, Damas et Beyrouth avaient une place particulière dans son poèmes, peut-être les plus importants d’entre eux sont « Le poème Damascène » et « Vous maîtresse du monde, ô Beyrouth ».

Excerpt from a love poem by Qabbani
Extrait d’un poème d’amour de Qabbani

Publications

Nizar Qabbani a publié un grand nombre de recueils de poésie, s’élevant à 35 recueils, qu’il a écrits sur plus d’un demi-siècle, dont les plus importants sont « Enfance d’un sein, Dessin avec des mots, Poèmes, Samba, Tu es à moi ». Il a un grand nombre de livres en prose, dont les plus importants sont : « Mon histoire avec la poésie, Qu’est-ce que la poésie, 100 lettres d’amour ». Son dernier recueil était « Je suis un homme et tu es une tribu de femmes » en 1993. En plus de la romance et de l’amour, Nizar Qabbani a écrit de nombreux poèmes à caractère social, politique et sentimental. Il convient de noter que des dizaines de chanteurs arabes parmi les plus célèbres ont chanté les poèmes de Nizar Qabbani durant sa vie et après sa mort.

Enfin, Nizar Qabbani s’installe à Londres où il vécut les dernières années de sa vie et mourut le 30 avril 1998.

_______________
Total Page Visits: 107

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.